Avertir le modérateur

11/02/2011

Carnet de bord : jour 2

 

IMG_0244.JPGComme convenu le réveil sonne à 8H30, comme prévu il nous est impossible de nous réveiller. Les filles nous tirent du lit, plus ou moins gentiment. Elles partent avant nous, largement avant nous même. 10H, nous finissons par nous remuer : il faut retirer nos accréditations et prendre des places pour True Grit des frères Coen, film d’ouverture du festival. C’est le premier jour et nous ne sommes pas particulièrement frais mais nous entrons néanmoins dans le vif du sujet.

La plupart des lieux dédiés à la Berlinale sont autour de la Potsdamer Platz. Le comptoir pour retirer les accréditations est dans le Daimler Building. Nous récupérons donc nos sacoches avec guides et divers flyers. Nous distribuons aussi quelques plaquettes de l’école. Nous décidons enfin d’aller faire quelques courses pour la semaine avant de repasser à l’appartement pour déjeuner et écrire deux ou trois articles pour le blog. Nous avons rendez-vous en milieu d’après-midi avec quelques personnes du staff de la Berlinale pour réaliser des interviews. Nous devons par ailleurs récupérer une autorisation auprès du service presse pour tourner dans le marché du film.

16h. Nous voici donc de retour au Daimler Building. Nous faisons un détour par l’hôtel Hyatt, au service presse où l’on nous balade de bureau en bureau. Nous tombons finalement sur le bon interlocuteur et nous finissons par obtenir notre autorisation. Tout le service est entrain de boire du Champagne mais on trouve quand même le temps de nous donner notre sésame. Je prendrais bien une coupe avec eux mais on ne va pas abuser et nous avons des choses à faire.

Direction maintenant la projection de True Grit au Friedrichstadt Palast : immense salle art déco, une sorte de cabaret. La séance est complète et débute par la rediffusion de la cérémonie d’ouverture : nous n’avions malheureusement pas accès à la projection officielle en compagnie des frères Coen et de l’équipe artistique au Berlinale Palast. Une attente assez longue avant le film, même si la cérémonie d’ouverture était assez drôle et vivante. La surprise est venue de l’apparition du président de la Berlinale dans notre salle. Son discours (en allemand) était visiblement très amusant mais je suis dans l’incapacité d’en retranscrire le moindre mot. Passons au film maintenant, un western élégant, original, très bien interprété par Jeff Bridges et la jeune Hailee Steinfeld.

Après la projection, direction le Zapata, bar insalubre à l’ambiance pseudo branchouille. Je suis un peu dur je le concède : le cadre est plutôt sympathique et l’atmosphère festive. Un groupe de « rock » est là pour divertir la foule. Un groupe comme on en voit maintenant dans tous les bars de toutes les villes du monde, un groupe de baby rockers un peu fake. Les filles apprécient, tant mieux pour elles. Tournée de bières, de rhums-coca, de téquilas-sel-citron. Le son devient plus animé, peu original certes, mais dansant. Nous montons en puissance. On passe de Blur à Nirvana, de Fat Boy Slim à Prince, que des classiques quoi. Les heures passent, certains vont ailleurs, les autres restent. Nous nous retrouverons tous à l’appartement pour une courte nuit avant notre deuxième jour à Berlin…

HV

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu